Rechercher

Le petit chaperon rouge face au pas si grand méchant loup



Le petit chaperon rouge Se promenait dans les bois Comme le souligne la comptine d’autrefois. Une belle étendue de bois Sans menace apparente, toutefois Derrière des arbres robustes Se trouve le loup planqué Aux abois près à attaquer Une proie qu’il croit en émoi. Il ne se doute pas Que l’enfant cache derrière elle Une arme qu’elle considère immortelle Par la simple magie de l’esprit Se transforme en défense imparable Face à un loup désemparé par des tourments Tels que peur, colère, envie et désespoir... Affronter ses peurs n’est pas se défendre ni attaquer Pourtant elle va devoir riposter Pour prouver sa valeur à la vie Et protéger ainsi ses amis. « N’ai pas peur mon loup, approche, Je suis prête à t’affronter Toi qui a peur de qui tu es. Je saurai me montrer digne Du beau cadeau que la vie m’a fait Le courage de prouver ma valeur et vaincre mes peurs. » Toutes les histoires ont un narrateur mais savons-nous qui les a comptées en d’autres temps maintenant oubliés ? Pour ma part, le conte du Chaperon Rouge m’évoque le passage de l’enfant à l’adulte mêlant réel et imaginaire. Arriver à se détacher de la magie enfantine pour se rendre dans le monde moins doré des adultes et de leurs sentiments. L’évolution de l’être physique, psychologique, émotionnel et spirituel, tout un programme bien chargé avec tant d’année pour l’exploiter. Cela fait peur et consume notre envie de découverte face à une vie qui semble précaire, voir incertaine. Dans les rêves il est facile d’imaginer quel personnage nous pouvons incarner, mais dans vie savons-nous qui nous sommes ? La recherche de soi, la connaissance, le pourquoi et l’envie d’apprendre ce que nous sommes venus chercher dans ce monde. Faisons comme notre amie le Chaperon Rouge qui elle doit affronter ses peurs pour être délivrée et ainsi profiter de ce que la vie lui a donné, sa famille, sa cueillette, ses confitures et peut-être la courtoise compagnie d’un bûcheron qui deviendra son ami. Les souvenirs que l’on croit oublier sont encrés pour nous montrer tous les blocages et obstacles que nous devons surmonter pour savourer une vie qui peut être dorée si l’on en a le souhait.

67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout